LOISIRS

FILM Madre de Rodrigo Sorogoyen

Madre de Rodrigo Sorogoyen est une véritable pépite qui se dévoile de façon très extrême. Les premières minutes sont d’une intensité monstrueusement puissante. Dans l’obscurité de la salle, on ressent comme une sensation d’étouffement, une claque cinématographique magistrale dont seul Rodrigo Sorogoyen a le secret.

Le spectateur découvre l’histoire de d’Elena :

Dix ans se sont écoulés depuis que son fils, alors âgé de 6 ans, a disparu. Dix ans depuis ce coup de téléphone où seul et perdu sur une plage des Landes, il lui disait qu’il ne trouvait plus son père. Aujourd’hui, Elena y vit et y travaille dans un restaurant de bord de mer. Dévastée depuis ce tragique épisode, sa vie suit son cours tant bien que mal. Jusqu’à ce jour où elle rencontre un adolescent qui lui rappelle furieusement son fils disparu….

La force et la puissance de Madre, reste dans l’identification du spectateur, face à une situation extrêmement anxiogène, qui peut arriver à n’importe quel parent en vacances dans un pays étranger.

Dès la scène d’ouverture on se met à la place de Elena. On compatit totalement avec son personnage de mère qui loin de son petit garçon perdu sur une plage, tente de trouver des indices par téléphone pour l’aider mais, son fils de 6 ans tétanisé par la peur ne trouve rien. Elle vit au bout du fil les dernières instants de l’existence de son enfant. Forcément on comprend sa souffrance extrême et on se questionne sur la suite ….

Dans la 2ème partie du film, on retrouve Elena, sur une plage d’une beauté inouïe, des jeunes surfeurs s’entraînent, fantasme ou instinct maternel, elle pense reconnaître son fils et c’est le début d’une l’histoire à mi-chemin entre la réalité et l’imaginaire.

Elena est-elle réellement consciente de ce qu’elle fait, l’envie irrésistible de croire son fils vivant est si forte, qu’elle se jette à cœur perdue dans ce qu’on peut qualifier de transfert psychologique. Elle est incapable de faire marche arrière et va jusqu’au bout de son aventure, au point de quitter son compagnon.

Puis on assiste à la naissance des sentiments très ambigus, entre elle et Jean. Le réalisateur ainsi que la scénariste Isabel Peña ne nous facilite pas la tâche, en laissant une liberté totale de finaliser ou plutôt imaginer la suite, sauf que la dernière partie du film relève du génie, car toutes les hypothèses auxquelles on pense, sont fausses, totalement fausses.

Le réalisateur s’amuse avec son public, nous donne des indices, nous dirige vers une vérité, ou plutôt nous laisse croire, pour ensuite nous montrer le contraire. Jusqu’à la dernière minute, il nous manipule sans aucune pitié.

Marta Nieto dans le rôle d’Elena est majestueuse, une interprétation absolument grandiose, une sensibilité artistique fascinante, sans oublier la justesse impressionnante de Jules Porier dans le rôle de Jean.

 

Sachez que la scène d’ouverture est une reprise du court-métrage, où effectivement Elena vie à l’identique une situation semblable. Le choix des plans grand angle des paysages Landaises, apporte une dimension visuelle inestimable. Une magnifique lumière, portée par une mise en scène stupéfiante font de Madre un très grand thriller.

Informations Pratiques :

Titre : Madre
Réalisateur : Rodrigo Sorogoyen
Casting : Marta Nieto , Jules Porier, Alex Breendemühl
Genre : Drame , Thriller
Durée : 2h09
Nationalité : Espagnol , Français
Distributeur : Le Pacte
Date de sortie au cinéma : 22 juillet 2020

 

By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle, cinéma, 
globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad

INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :