Luxe : La crise te va si bien au teint

Depuis quelques mois, on ne parle plus que de luxe accessible, de mass market, bref le luxe envahit la rue. Ce fut une bonne chose. A nous, l’accès aux ventes privées, aux ventes vip pré-soldes, on n’hésite plus à courir les dépots vente ou à troquer. Du côté des grandes maisons, elles font de l’oeil aux bloggeuses, invitent certaines lectrices de magazines et nous font vivre les défilés en direct live grace à la magie du net. Les collections capsules à prix light pulullent comme les collaborations avec des grandes enseignes populaires, comme H&M ou Monoprix et les lignes bis émergent.

Le visionnaire et chef de file de cette nouvelle vision du luxe, c’était Karl Lagerfeld. Il était le premier à choquer et à travailler avec H&M. Sa collection fut un succès et même aujourd’hui, on en frissonne encore.

Mais il semble désormais que la donne ait changé, que cette ère est en passe de devenir obsolète. Le luxe redevient peu à peu ce qu’il était : inaccessible et désirable. Chose étonnante, il se porte très bien.

Il y a quelques jours, a eu lieu le défilé des métiers d’art Paris Bombay de Chanel, un festival d’ostentation et de bling à première vue. La maison si chère à Coco Chanel célèbrait l’Inde opulente, l’or, les banquets, les pierres précieuses mais aussi le kitch si loin de la réalité. Le luxe retourne donc dans sa bulle et choisit de miser sur le travail des artisans et sur les matières nobles. Une façon maladroite de célébrer le savoir-faire et la rareté.

Car qui dit rareté, dit édition ultra-limitée et donc prix pouvant atteindre des sommets, d’où affluence. Ce défilé nous renvoit à la véritable définition du luxe : le souci du détail, la permanence de la rareté et du beau. Elle rattrape du coup ceux qui déploraient cette démocratisation naissante et grinçaient des dents à la vue de gens normaux aux premiers rangs lors de la fashion week.

Le message est clair : le luxe n’est là que pour nous faire rêver. Et ça marche !

Photos : Olivia Da Costa

Sophie Tagel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.