Pourquoi j’ai envie de baskets ?

D’aussi loin que je me souvienne, basket rimait avec sport ou plouc. Oui le plouc en costard + basket. Il faisait le même effet que le mec en chaussettes + claquette.

Durant mes années lycées, le règne d’Adidas, Nike ou le Coq sportif battait son plein. Et le survêtement aussi. Depuis, aucune basket ne s’était glissée dans mes pieds hormis pour sautiller au rythme effrénée de la gym obligatoire. Jamais, je ne considérais la basket comme une pièce mode mais comme un élément tiré de la rue, des cités, de la banlieue. Je la portais si je devais aider un pote pour déménager, en cas de travaux peinture ou quand je n’avais pas le choix. La basket n’était pas jolie, elle était utile.

Qui n’a pas sa paire de baskets ?

Puis Isabelle Marant est passée par là,  l’a ornée de talons et lui a ôté son style banlieusard. Son look négligé trop cool pour lui donner une version habillée cool. Depuis, elle se stylise, devient féminine, girly et devient (subjectivement) intéressante. Comment la porter ? Avec tout. Justement. Et c’est ça qui est bien. On peut même jouer à fond la carte fifille avec ses imprimés et ses couleurs vitaminées.

Et même si aujourd’hui, on imagine les baskets au pied de jolies filles en salle de sport, suant pour avoir des fesses en béton, on éprouve du plaisir a la porter tous les jours, sans perdre son capital fashion.

By Sophie Tagel

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.