HÔTEL PARADISO

mk2 est heureux de vous annoncer l’ouverture du tout premier Cinéma-Hotel. Cette newsletter hebdo, c’est une sélection soignée de films et séries à voir sous la couette… que vous soyez ou non client de l’hôtel !

Good news, tu as été élu.e pour faire partie d’un club de passionné.e.s hagard.e.s, cosmopolites immobiles et autres dandys de la zapette.

Oui, comme Martin Scorsese, tu es en pétard, entre la séparation des Daft Punk et ton divorce sur zoom. Mais il y a des bonnes nouvelles, à Hong Kong, à New York, sur Mars. N’oublie pas que le cerveau humain s’adapte à tout. La preuve, on s‘engueule encore sur les Golden Globes, et on peut toujours se taper une barre devant le teaser des César.

Et le plaisir de se lover dans son lit pour regarder des bons films est toujours là. Alors viens te blottir dans la nuit du cinéma, car comme l’écrivait Le Clézio dans Ballaciner, elle seule sait être un refuge contre la brutalité du monde. Pour nous, la résistance commence par la curation, du latin curare, soigner, tiens. 
 – Lily Bloom

Si tu ne devais en voir qu’un : Deep End le film culte de Jerzy SkolimowskiFilm d’un exilé, d’un poète, mais surtout d’un immense cinéaste, Deep End (1970) est l’éblouissant ancêtre des « coming of age movies » à la Gus Van Sant. Une œuvre sombre, picturale, à l’humour décapant, dans laquelle Jerzy Skolimowski, Polonais alors exilé à Londres, suit les déambulations d’un adolescent hanté par l’image d’un amour insaisissable. Filmée très librement, c’est aussi une œuvre sur la fin d’une époque, les sixties, dont le cinéaste dresse un portrait glaçant, adouci par les mélodies mystiques de Cat Stevens.

Voir sur Le Vidéo Club de Carlotta Films. Si le bling des eighties te manque : The King of New-York de Abel FerraraTragédie déglinguée sur fond de hip hop, ce film de gangster ultra violent est une variation sur le mal autour d’une figure fantasmée de la pègre jouée par Christopher Walken. Un polar poisseux qui rivalise avec Scarface mais avec une touche mystique et une photographie de Bojan Bazelli à réveiller Nosferatu. Si le cinéma new yorkais des années 90 avait un roi, ce serait Abel Ferrara.Voir sur Le Vidéo Club de Carlotta FilmsSi tu es curieux.se (et que tu as vu tous les «Faites entrer l’accusé»):
Cure de Kiyoshi Kurosawa
C’est un méta thriller horrifique sorti en 1997, sorte de Sevenjaponais qui te plonge, dès la scène d’ouverture, dans une terreur existentielle froide. Le jeune Kurosawa, auteur prolixe et talentueux (qui n’a rien à voir avec Akira Kurosawa, autre génie nippon), nous offre à voir un monde où la peur vient contaminer la plus banale normalité.Voir sur mk2 Curiosity

Mishima : une vie en quatre chapitres de Paul SchraderPas la peine de fantasmer sur un seppuku grandiose, ni même d’avoir lu Mishima pour apprécier cette plongée dans la psyché sulfureuse de l’écrivain japonais. Paul Schrader signe une symphonie visuelle hallucinée et iconoclaste, produite en 1985 par Georges Lucas et Francis Ford Coppola.Voir sur ARTE

Fran Lebowitz : si c’était une ville de Martin ScorseseSi tu es nostalgique du monde d’avant, cette série docu sortie fin janvier est pour toi. Filmée par son ami Martin Scorsese, Fran Lebowitz, icône de la scène littéraire new-yorkaise et pilier du club Studio 54, critique tout, en déambulant dans New York. Et c’est merveilleux.Voir sur NetflixGirls de Lena DunhamAussi monstrueuse qu’hilarante, cette série a révolutionné la représentation des femmes sur le petit écran, en 6 saisons, de 2012 à 2017. Son auteure, Lena Dunham, comme son alter ego fictionnel, Hannah Orvath, est une Fran Lebowitz en version millenials.Voir sur OCS

Laurence Anyways de Xavier Dolan c’est une fresque intime sur un couple de trentenaires qui ne parvient ni à s’aimer ni à se quitter. Plus qu’un film sur la transidentité, c’est un grand mélo paroxystique, qui enfonce parfois des portes ouvertes mais avec un style tapageur irrésistible.Voir sur MUBI

Hamburger Film Sandwich de John LandisSi tu es d’humeur à danser la carioca avec des copains, c’est la comédie en roue libre à voir. Écrit par le collectif ZAZ, auquel on doit Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, ce film à sketches sorti en 1977 est culte. Voici sa version culinaire (validée par ZAZ).Voir sur Le Vidéo Club de Carlotta Films

Sympathie pour le Diable de Guillaume de FontenayFaire un film sur le siège de Sarajevo, qui a duré de 1992 à 1996 pendant la guerre de Bosnie, est déjà un acte militant en soi. Sorti en 2019, le premier long métrage de Guillaume de Fontenay parvient à nous montrer la guerre dans toute sa bêtise, sa trivialité, mais aussi la fascination qu’elle peut susciter. On en sort sonné.e, durablement hanté.e par l’interprétation de Niels Schneider, qui prête ses traits au reporter de guerre Paul Marchand. Et électrisé.e par l’énergie très rock qui s’en dégage – le titre emprunté aux Rolling Stones donne le ton : furieux.Voir sur Canal+ (à partir du 4 mars)

Jojo Rabbit de Taika WaititiDisons-le, il faut être fêlé pour tenter une comédie potache sur les nazis. Taika Waititi réussit ce pari très risqué en adoptant le point de vue d’un petit garçon de 10 ans persuadé d’avoir Hitler comme ami imaginaire. L’exagération burlesque du propos et l’absurdité de la mise en scène trouvent leur pertinence lorsque l’endoctrinement de Jojo rejoint la réalité historique, car comme le montre le film, en 1945, quand les alliés entrèrent dans Berlin, ils y trouvèrent principalement des gamins.A partir de 10 ans.

Par Mitra Etemad, Paris Bloggeuse lifestyle

globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad

INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.