MÉANDRE de Mathieu Turi

Une jeune femme se réveille dans un tube rempli de pièges mortels. Pour ne pas mourir, elle devra constamment avancer…

Après son premier long-métrage HOSTILE, le réalisateur & scénariste Mathieu Turi plonge le spectateur dans un état de stresse permanent, où la peur de mourrir provoque chez son personnage une rage de vivre indestructible.

En reversant le huis clos traditionnel ou très souvent les personnages sont coincés statiques, Mathieu Turi réinvente et offre un champ de vision infiniment grand, en jouant avec le temps et les pièges mortelles à éviter. 
Pour vivre Lisa ( Gaïa Weiss) n’a dautres choix que d’avancer dans ce labyrinthe infernal, entre chaque obstacle le chrono l’oblige à prendre des décisions, avancer ou reculer, à gauche à droite… elle doit à tout prix rester concentrée et trouver l’enigme tatoueur sur son poignet. 
L’espace se réduit de plus en plus, elle avance en rempant dans une obscurité infiniment stressante, le génie de Mathieu Turi et l’immense talent de Gaïa Weiss ne nous laisse aucune chance de survie… instinctivement nos battements de cœur s’accélèrent, l’aire commence à manquer, l’obscurité de la salle n’arrange rien, bienvenue dans l’univers chaotique de Méandre, vous pensez vraiment que vous allez vous en sortir aussi facilement ? 

On retrouve le clin d’œil qui a voulu faire à Sarah Connor du premier Terminator, puisqu’elle est serveuse comme l’heroïne du film de Cameron. Lisa est au bout du rouleau dans sa vie, en plein travail de deuil, portant pour survivre elle est obligée de se battre…
Alors que au début du film Lisa a juste envie de mourir, les épreuves du film lui donnent envie de survivre, des l’instant ou elle se trouve enfermée, le sentiment de claustrophobie est immédiat et ne cessera de s’amplifier jusqu’à la limite du supportable.


Sur sa volonté de jouer avec cette sensation physique, psychologique et mentale, le réalisateur explique que d’emblée, il tenais à ouvrir le film sur elle a l’extérieure, avec une scène d’introduction s’appuyant sur de grands mouvements de caméra pour enchaîner aussitôt après avec son enfermement dans une boîte qui suscite un sentiment de claustrophobie.

L’ennemi invisible que Lisa doit affronter est totalement hors-champ, on peut l’interpreter sous un angle religieux ou de science-fiction, d’ailleurs on trouve des indices laisser par le réalisateur, certains très difficiles à déchiffrer pour le spectateur, mais qui peuvent lui donner une réponse.
Mais au fond Lisa se moque de savoir qui l’a mise là, elle veut juste savoir pourquoi !

Méandre est un excellent film de genre français, généreux et moderne, il offre une vision extrêmement captivante sur l’image de la femme au cinéma. Gaïa Weiss est époustouflante, une battante bluffante et inspirante, elle parvient à nous toucher en plein cœur, même si le réalisateur ne nous épargne rien, Lisa est immensément grande.

Informations Pratiques :

Titre : Méandre

Réalisateur : Mathieu Turi

Casting : Gaïa Weiss, Peter Franzen, Romane Libert

Durée : 1h30

Genre : Thriller, Sience-fiction, Epouvante-horreur

Distributeur : Alba Films

Date de sortie au cinéma : 26 mai 2021

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.