Séries / Films : pourquoi les bad boys nous font tous craquer ?

Daryl Dixon, Jax Teller, Arthur Shelby ou encore Don Draper, les bad boys de la télévision ont littéralement le don de se rendre irrésistibles quitte parfois même à voler la vedette au personnage principal !

Si à première vue, ces anti héros ont toutes les qualités pour être détestables et surtout détestés, leur personnalité aux antipodes du manichéisme sait faire planer un vent de mystère auquel il est difficile de ne pas céder. Mais quelles sont les véritables raisons pour lesquelles les bad boys restent incontestablement les chouchous de la gent féminine ? Voici quelques éléments de réponse.

Les bad boys ont le goût de l’aventure

Si l’on aime tant regarder les séries et les films, c’est avant tout pour s’offrir l’occasion de rêver et de briser son train-train quotidien. Et les mauvais garçons incarnent justement tout sauf la routine. Dès lors qu’il s’agit de prendre des risques, ils savent y faire. Ils vivent sur le fil du rasoir, toujours prêts à relever un nouveau défi, qu’il s’agisse de réussir un hold-up, de conspirer pour défendre leur camp ou de conquérir le cœur de leur chère et tendre. Et ce ne sont pas tant les méthodes qui importent, mais plutôt les résultats. Mais surtout ils sont bien moins barbants et prévisibles que le cliché du chevalier servant qui vient délivrer sa promise dans sa tour d’ivoire. En bref, à la différence de l’humain lambda, le bad boy est un spécimen libre comme l’air et surtout quasi impossible à dompter. Il disparaît et réapparaît selon ses humeurs, ses réactions sont difficilement prévisibles et surtout il sait se faire désirer. On ne le sait que très bien, l’inaccessible a un côté résolument attirant et fait souvent les meilleures relations passionnelles !

Les mauvais garçons ont confiance en eux

La confiance en soi a incontestablement le don d’avoir un côté particulièrement attirant. Ajouté à cela quelques qualités de beau parleur, un air charmeur, et une apparence physique souvent virile, rares sont les personnes qui ne vont pas littéralement tomber in love. Un bad boy ne donne d’ailleurs jamais l’impression de vouloir être materné et a tendance à tirer son entourage vers le haut plutôt que de se reposer sur son prochain. On ne peut pas le nier, les héroïnes des films et séries aiment les hommes qui s’assument et prennent des décisions, du coup en tant que spectatrices nous aussi ! Un mauvais garçon n’a aucun problème à prendre le contrôle d’une situation. Il sait s’affirmer et faire preuve d’initiatives, des qualités qui peuvent parfois faire défaut dans la vie réelle. Il est aussi le contraire du gentil garçon, un tantinet immature qui cherche l’approbation à tout prix, il est sûr de lui et c’est ça qui fait toute la différence !

Une personnalité parfois ravagée et un goût prononcé pour l’auto-destruction

Rares sont les bad boys qui n’ont finalement aucune tare. La plupart ont un penchant pour l’alcool, la drogue ou peinent à ne pas découcher tous les soirs. Néanmoins à la différence des grands méchants, ils n’ont pas l’intention de nuire. Souvent ce comportement autodestructeur cache de lourds secrets de famille, un état dépressif ou tout simplement l’impression de ne pas être à leur place. Ce qui nous rend accros chez les mauvais garçons, c’est aussi cette part de mystère qu’ils adorent cultiver et que derrière une apparente insensibilité au monde qui les entoure se cache en réalité une grande sensibilité. Le bad boy n’est au fond pas quelqu’un de mauvais même si les circonstances le poussent parfois à commettre l’irréparable.

Parce que les bad boys sont finalement des garçons gentils

Tatouages, piercing, balafres, gros flingues et forte affinité avec sa moto ou sa voiture, derrière son allure de bandit, le bad boy est généralement un individu avec un grand cœur, prêt à défendre bec et ongles sa progéniture et ses proches. Même si son rôle le pousse parfois à enfreindre la loi et certaines règles, qu’il est souvent amené à voler ou tuer ses ennemis, chacun de ses actes est en réalité motivé, soit par ses convictions personnelles soit parce qu’il estime que ces actions pourraient avoir un impact positif sur son entourage. Les bad boys ont d’ailleurs un côté rassurant et protecteur quand bien même ils usent et abusent de leur regard noir ! Si ces situations sont d’ailleurs communes dans les films et les séries, elles sont celles qui font les meilleurs dramas et qui donnent un peu de consistance au scénario.

Une explication scientifique à tout ça ?

Si le bad boy reste finalement le symbole d’un fantasme qui relève davantage de l’attirance charnelle que de l’amour véritable, il y aurait en réalité une explication scientifique à ce phénomène. Une étude menée par Kristina Durante de l’Université du Texas a mis en lumière qu’en période d’ovulation, les femmes auraient une attirance accrue pour les beaux parleurs qui seraient des partenaires dévoués à leurs compagnes et de meilleurs pères. La faute aux hormones qui auraient tendance à faire tourner la tête ! Finalement, ce n’est peut-être ni la personnalité profonde des bad boys ni leur côté ravagé et inaccessible qui expliquerait leur succès au cinéma, mais plutôt leurs capacités intrinsèques et pas toujours maîtrisées à se révéler être d’excellents séducteurs !

 

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.