Trente-cinq

Crédit photo : Tom Wabe

Imaginez-vous téléportée des années en arrière à l’époque où les sweats américains étaient à la mode. Gris, bleu ou rouge, numérotés ou marqués du nom de l’université, c’était un code d’appartenance, une façon de se reconnaître entre nous, presque un uniforme.

Isabelle Marant a sorti de ces placards l’emblème des années fac et a modernisé les sweats pour en faire des t-shirts hype. Il se porte désormais loose, à la manière d’Alexander Wang, celui qui selon moi apporte une touche sexy à de simples t-shirts, des t-shirts coutures. Les cheveux sont coiffés décoiffés, tout sauf apprêtés, avec cette petite impression de sortie de lit. Une manière de marcher à la cool, comme pour mettre en avant le jeunisme à la marque.

Isabelle Marant a aussi sorti son attirail de petit apprenti coloriste peut être pour nous donner envie de tester notre âme d’artiste en donnant des petits coups savants de javel sur nos t-shirts ou nos pantalons. Une façon de se ré-approprier un vieux vêtement.

Sophie Tagel

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.