|LOISIRS| FILM : To The Bone

Sortie le 14 juillet sur Netflix, To The Bone réunit à l’écran La belle Lily Collins et Keanu Reeves.

To The Bone, un film thérapie ?

Réalisé par Marti Noxon, To the Bone est un film traitant du sujet douloureux et pas toujours compréhensible, pour une personne normale, de l’Anorexie. Alors que le monde lutte contre l’obésité au point d’avoir été au programme de la Maison Blanche, par le biais de Michelle Obama, en 2013, l’Anorexie semble être un ovni. En effet, difficile de se mettre à la place d’une personne dont le corps refuse la nourriture.

Le trouble du comportement alimentaire est abordé délicatement, sans jugement au travers de l’expérience d’une jeune fille de 20 ans. On y apprend que l’anorexie touche aussi des femmes plus âgées (ce n’est pas forcément une affaire d’adolescente) et les garçons également.

Il y a deux sortes d’Anorexie : mentale et médicale. La première est une peur de grossir, une peur psychologique, dépassant la volonté et la seconde est une perte d’appétit dû à différents facteurs. Les deux sont difficilement contrôlables par le patient, qui souffre.

To The Bone n’est pas un film avec une fin géniale, digne des plus belles romances d’Hollywood. C’est un film assez réaliste, avec une vision un peu édulcorée (pour ne pas fragiliser le téléspectateur ?), c’est une immersion dans la vie d’une adolescente anorexique.

On cherche à la comprendre et face à la vie de la jeune fille, on trouve rapidement des pistes. On admet vite qu’elle a un paquet d’ennui. On a de l’empathie pour elle à tel point qu’on a envie de l’aider, de la porter vers la guérison.

Synopsis

To The Bone est un film à sujet sensible. Honnêtement, il est loin d’être violent visuellement, je m’attendais à un peu plus de passage saisissant mais, il faut admettre que ce n’est pas un documentaire pour une chaîne médicale, avec moultes détails peu ragoutants mais, un film.

Pour vous faire une petite idée, voici une petite vidéo 👇🏻

Lhistoire : Ellen, 20 ans, atteinte d’anorexie mentale, entreprend sous la houlette d’un médecin peu conventionnel un voyage poignant mais parfois drôle à la découverte d’elle-même.

Mon Avis

Le film ne fait pas dans le docu ni le voyeurisme. Il évoque le sujet de l’Anorexie avec douceur. Pas de corps ultra décharné, décrypté à outrance. On parle des vies de chacun, on les comprend sans jugement négatif. On attend l’espoir de la guérison pour Ellen et les autres patients de ce centre spécial où le dialogue, l’échange est de mise.

Le film peut manquer par moment de rythme. Il est mou parfois. On peut être tenté de décrocher par moment. J’ai aimé la solidarité entre eux. C’est important d’être entouré et de s’entraider devant l’adversité. Le film traite le sujet avec justesse. A voir absolument !

Celles, qui souhaiteraient apporter des précisions sur la maladie ou le film, peuvent le faire en commentaire.


Sophie Tagel – Bloggeuse, vernis addict, shoppeuse invétérée, dopée à la caféine, un peu insomniaque et gourmande

@sophietagel
@trendyslemagtw

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s