CHRONIQUE FILM : Pupille

Pupille fait partie des films qui m’a le plus marqué durant l’année 2018, un bijou précieux aussi bouleversant que réaliste. Le sujet principal du film est le parcours du combattant de l’adoption, ses difficultés parfois insurmontables, ses déceptions et ses joies …

Réalisé par Jeanne Herry, avec un casting de premier choix, dès les premiers instants, on est plongé dans l’univers cruellement froid et glacial d’un accouchement sous x.

Un geste débordant d’amour de la part d’une mère qui n’a pas la possibilité d’élever son enfant correctement et lui offre une meilleur vie dans une famille choisie par les services spécialisés. La maman quitte l’hôpital et reprend le fil de sa vie. L’enfant, à son tour, est confié à une famille d’accueil et c’est là, à ce moment bien précis, que Jeanne Herry marque le coup et casse les clichés. Elle a choisi Gilles Lelouche dans le rôle de l’assistant maternelle à domicile et tout ce que je peux vous dire c’est qu’il est absolument exceptionnel, époustouflant, extrêmement sincère et particulièrement touchant.

Durant des semaines, il prend en charge le petit Théo de jour comme de nuit, ils se découvrent mutuellement et s’apprivoise au fil du temps. Difficile pour lui de garder ses distances avec le petit Théo, ne pas trop s’attacher pour lui laisser toutes ses chances d’être adopter rapidement. Gilles Lelouche m’a littéralement scotché par son interprétation, il porte tout le film sur ses épaules avec brio, il crève l’écran par son charisme hors pair. Il donne réellement l’impression de vivre chaque scène et se donne sans retenu. J’imagine à quel point ça doit être difficile émotionnellement parlant de rentrer dans le rôle d’un papa de substitution et de contrôler ses propres émotions.

L’autre personnage marquant du film est la merveilleuse Élodie Bouchez dans le rôle de Alice, la futur maman en attente et qui affronte courageusement chaque étape du protocole en vue d’une adoption. Sans vouloir spolier le film mais, sa première rencontre avec le petit THÉO m’a littéralement glacé le sang. Une avalanche d’émotions fortes entre cette maman qui, après de longues années d’attente, rencontre enfin son enfant. Le petit THÉO qui découvre sa maman et Gilles Lelouche qui réalise la fin de sa prise en charge et apprend à lui dire Adieu.

La salle entière a retenu son souffle pour ne pas verser une larme pour au final se laisser envahir par ses émotions. La beauté indestructible de ce moment est à la hauteur du talent des comédiens avec comme chef d’orchestre la fabuleuse Jeanne Herry. Du très grand cinéma français comme on aime.

Synopsis :

Théo est remis à l’adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. C’est un accouchement sous x, la mère a deux mois pour revenir sur sa décision … ou pas. Les services de l’aide sociale à l’enfance et le service adoption se mettent en mouvement. Les uns doivent s’occuper du bébé, le porter (au sens plein du terme) dans ce temps suspendu, cette phase d’incertitude. Les autres doivent trouver celle qui deviendra sa mère adoptante. Elle s’appelle Alice et cela fait dix ans qu’elle se bat pour avoir un enfant. Pupille est l’histoire de la rencontre entre Alice 41ans et Théo trois mois.

« Ce film est merveilleux, touchant… »

Je tiens à rappeler qu’à aucun moment le film juge l’acte en lui-même (accouchement sous x) qui pour moi reste un geste débordant d’amour et extrêmement courageux. Au contraire, Pupille raconte et offre une visibilité inespérée à tous ceux qui, chaque jour, se battent pour devenir parents. Il casse les clichés de la femme au foyer qui s’occupe des enfants et de la maison, au contraire.

Ce film est merveilleux, touchant. Il vous hypnotise par sa force et ne vous lâche pas à seul instant. On pleure, on rit, on se questionne et surtout on le vit intensément, jusqu’au bout, et même après, on l’emporte avec soi dans un coin de notre âme. C’est toute la force et la splendeur du cinéma français, mis en avant par Jeanne Herry qui, pour moi, vient de signer un chef-d’œuvre inestimable et rend hommage aux mères biologiques et aux parents adoptifs et surtout aux milliers d’enfants qui attendent d’être adoptés.

Je lui donne la note maximale de 10/10 et je vous le recommande vivement !

Informations pratiques :

Réalisatrice : Jeanne Herry
Genre : Drame
Nationalité : Français
Distributeur : Studio Canal
Durée : 1h51
Date de sortie : 5 décembre 2018
Acteurs : Gilles Lelouche, Élodie Bouchez, Sandrine Kiberlain, Miou Miou

Photo : © 2018 TRÉSOR FILMS


By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.