CHRONIQUE FILM : Au Bout des Doigts

Au bout des doigts est un film rempli d’espoir et de motivations à travers la musique classique, deux univers totalement opposés qui, à la base, n’étaient pas destinés à se rencontrer, se retrouvent et se découvrent totalement par hasard.

Un jeune garçon vivant dans une cité avec sa mère et ses frères et sœurs passent son temps à suivre ses potes dans des sales coups et se retrouvent à rendre des comptes à la justice, un dure au cœur tendre qui a pour seul attraction sa passion pour le piano.

Sans se rendre compte et être conscient de son potentiel artistique, il se laisse souvent aller au plaisir de jouer sur un piano en libre service à la gare du nord. Entre deux trains de banlieue, il caresse les notes noires et blancs comme un ultime récital poétique avant d’affronter la froideur et la grisaille de sa banlieue.

Synopsis :

La musique est le secret de Mathieu Malinski, un sujet dont il n’ose pas parler dans sa banlieue où il traîne avec ses potes. Alors qu’un des petits cambriolages qu’il fait avec ces derniers le mène aux portes de la prison, Pierre Geithner, directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique l’en sort en échange d’heures d’intérêt général, mais Pierre a une autre idée en tête … Il a décelé en Mathieu un futur très grand pianiste qu’il inscrit au concours national de piano. Mathieu entre dans un nouveau monde dont il ignore les codes, suit les cours de l’intransigeante Comtesse et rencontre Anna dont il tombe amoureux. Pour réussir ce concours pour lequel tous jouent leur destin, Mathieu, Pierre et la Comtesse devront apprendre à dépasser leurs préjugés.

La grosse surprise du film est sans aucun doute le jeune Jules Benchetrit (Mathieu Malinski) Il interprète à merveille la difficulté d’insertion dans la société des jeunes issus de la banlieue, une condamnation à vie en tant que délinquant uniquement basée sur leurs lieux de résidence, les exclus de tous qu’on regroupe dans les cités, bien loin des quartiers riches de la capitale.

Être jugé en permanence sur votre couleur de peau ou vos origines … même si pour la plupart, ils sont français est le pain quotidien de ces jeunes. Alors, quand l’agitation de la banlieue rencontre la bourgeoisie à travers le talentueux Lambert Wilson (Pierre Geithner) c’est un pied de nez à ceux qui, jusque là, ne misaient pas un euro sur un jeune en perdition.

Ce duo totalement improbable est orchestré par la merveilleuse Kristin Scott Thomas (La Comtesse). Toujours aussi parfaite, elle a toujours eu ce pouvoir incroyable de transmettre ses émotions par un jeu d’acteur propre à elle.

Je salue l’idée de Ludovic Bernard, le réalisateur, d’avoir réuni ce trio magique : deux grosses pointures du cinéma international, portent à bout de bras le projet fou d’un jeune qui sans leurs aides, aurait fini derrière les barreaux. Avoir la foi et l’énergie suffisantes pour affronter le regard de la société est un hymne à l’amour de son prochain, on juge pas une race mais les performances, on découvre à travers ce film le sens exact du mot PASSION, toute la force de Au bout des doigts est basée sur l’espoir …

Les spectateurs auront le plaisir de voir l’excellente prestation de Michel Jonasz, très touchant en prof de piano. Il est sans aucun doute l’élément déclencheur de sa passion pour la musique chez le jeune Mathieu enfant. Ce film déborde d’humanité et de sincérité avec comme fil rouge la volonté de réussir pour soi et également pour avoir sa place dans une société hyper sélective sur les critères physiques et culturels.

Un film merveilleux que je vous recommande vivement, un bonheur pour les yeux et les oreilles. Laissez-vous baigner par les notes de musique et appréciez à sa juste valeur la richesse du cinéma français.

Informations pratiques :

Réalisateur : Ludovic Bernard
Acteurs : Lambert Wilson, Kristina Scott Thomas, Michel Jonasz, Jules Benchetrit
Genre : Comédie dramatique
Nationalité : Français
Distributeur : Mars Film
Date de Sortie : 26 décembre 2018
Durée 1h45
Festival : festival d’ang 2018, Aras Film, Festival 2018


By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad 

INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Un commentaire

  1. Mélomane et pianiste amateur, j’ai eu un gros coup de coeur pour la bande-annonce. J’ai donc vu ce film mercredi et je pourrais presque retourner le voir la semaine prochaine ! La passion est contagieuse !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.