CHRONIQUE FILM : Les Etendues Imaginaires

Le 6 mars sortira en salle le dernier film de YEO SIEW  HUA, Les Étendues Imaginaires, 95 minutes d’intrigue qui embarquent le spectateur en plein cœur de Singapour  dans un chantier d’aménagement du littoral … où rien ne va se passer comme prévu.
La disparition d’un ouvrier  (Wang) va déclencher un sentiment d’injustice et la révolte chez Lok le policier en charge d’enquête sur sa disparition. un travailleur immigré qui après une blessure à la main, se posait la question de son avenir sur le chantier.
À la recherche d’un peu d’affection, il commence à fréquenter un cyber café où il fera la connaissance d’un personnage virtuel qui ne lui veut pas que d’un bien. En parallèle, il tombera sous le charme de la gérante qui comblera ses longues nuits d’insomnie interminable.

Les mots du réalisateur :

Singapour s’est forgée la réputation d’un miracle économique moderne. D’un petit village de pêcheur, l’Etat est devenu une économie prospère en quelques décennies. Un tel exploit a été possible grâce à l’aménagement du littoral et aux projets de constructions infinies qui transforment les formes géographiques naturelles et assainissent les rives. Un État imaginé par un esprit géométrique.
Les habitants de ce territoire artificiel ont eux-mêmes été imaginés. En tant que pays d’immigration, sa démographie dépend entièrement des lois migratoires et des enjeux économiques.
Il lui a fallu trois ans de recherches tant niveau politique qu’humain. Il a rencontré des ouvriers migrants, des employeurs, des ONGs et des activistes qui les  représentent, ainsi que des membres du gouvernement censés les protéger.
Le réalisateur joue le jeu de la temporalité à gogo, durant tout le film le spectateur est projeté entre deux mondes et cherche la réalité dans le présent en s’inspirant sens du  passé.
YEO SIEW HUA associe le flash-back à l’imaginaire pour créer un univers intemporel totalement virtuel, autour d’un ouvrier disparu et pourtant très présent durant tout le film.
Un art qui lui valu le prix de Léopard d’Or au festival international du film de Locarno en Suisse.
Meilleur Film au festival international du film de Singapour
Prix Roberto Rossellini au festival international du film de Pingyao en Chine
Étoile d’Or au festival international du film de EI Gouna en Égypte

Synopsis

A Singapour, dans un chantier d’aménagement du littoral, l’inspecteur de police Lok enquête sur la disparition de Wang, un travailleur immigré chinois. Après des jours de recherches,  toutes les pistes amènent Lok dans un cybercafé nocturne, tenu par une Mindy, une fascinante jeune femme, que Wang fréquentait pour lutter contre ses insomnies et sa solitude. Lok découvre que Wang s’était lié d’une amitié virtuelle avec un mystérieux gamer…
Un excellent polar, à voir absolument, dès le 6 mars au cinéma.

Informations Pratiques

Titre : Les Étendus Imaginaires
Réalisateur : SIEW HUA YEO
Casting :  Xiaoyi Liu , Peter Yu , Jack Tan
Genre : Policier , Polar
Nationalité : Française, Néerlandais, Singapourien
Distributeur : Épicentre Films
Durée : 1h 35
Date de sortie : 6 mars 2019

By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.