Mode d’Occasion : L’Appli DEPOP

Cette appli est configurée comme instagram, on y voit de beaux vêtements mais elle permet surtout de vendre comme d’acheter des vêtements d’occasion. Depop comprend une communauté internationale et connait un beau petit succès.

L’application Depop, comme le site Vestiaire Collective, permet de vendre/d’acheter des vêtements dits de « seconde main ». Une tendance d’achat qui se généralise depuis pas mal d’années déjà. Beaucoup de modeuses n’achètent plus sans jeter un œil sur ces sites de vide-dressing que l’on se conseille, de bouche à oreille.

L’outil Depop permet de se faire de l’argent et nous aide à vider ses placards bien trop remplis. Les ados s’y mettent beaucoup pour faire quelques économies et nous aussi. D’ailleurs de nombreux influenceurs se sont prêtés au jeu et ont vendu leurs pièces sur cette  plate-forme.

Comment cela fonctionne ?

Ce sont des mini-vitrines : vous y apposez  les images du produit, la description et le prix, tout en prenant soin de rendre votre post attractif. Et attendez qu’un acheteur succombe.

Vous pouvez aussi acheter. Si vous aimez particulièrement les looks d’une influenceuse en particulier, vous pouvez la suivre et surveiller ses mises en ligne. Le top model Lucky Blue Smith y vend régulièrement ses tshirts (j’ai vu passer du Gucci pour 80$). Une bonne affaire !

Qui se cache derrière DEPOP ?

La plateforme est milanaise mais installée à Londres. On doit Depop à Maria Raga, la fondatrice, qui séduit les jeunes par ce concept qui fait de plus en plus d’émules. Depop compte 11 millions d’utilisateurs. Maria a poussé la chose en permettant à des jeunes entrepreneurs de créer leurs marques et de la vendre via son appli.

D’ailleurs, pas mal de jeunes malins courtisent les fous de mode et gagnent déjà beaucoup d’argent. Un tremplin vers la gloire ? Vous pouvez lire le retour d’expérience de cette nouvelle génération de vendeurs via le site i-d.vice.com. Attention, l’article est en anglais.

C’est cool et écolo !

Pour moi, acheter des vêtements vintage, c’est cool et écolo. Cela permet de ressusciter des pièces qui ont une histoire, de retrouver des vêtements que l’on a aimé. Et shopper via son téléphone c’est tellement facile et pratique. D’ailleurs, la navigation est plutôt intuitive.

Le Bémol : je n’ai pas vu de service qui vérifie l’authenticité des produits luxe vendus en ligne. A voir donc !

En ce qui me concerne, j’ai téléchargé l’application sur mon téléphone. Je vous ferai un retour d’expérience dès mon premier achat. Et vous, tentés ?


Sophie Tagel – Bloggeuse, vernis addict, shoppeuse invétérée, dopée à la caféine, un peu insomniaque et gourmande
INSTAGRAM : @sophietagel
TWITTER : @trendyslemagtw

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.