Film Au Nom de la Terre

Au Nom de la Terre est le dernier film d’Edouard Bergeon, un récit extrêmement bouleversant, magistralement interprété par un Guillaume Canet au sommet de son immense talent. 
L’acteur est totalement habité par le personnage de Pierre, un agriculteur au bout du rouleau, et noyé sous des dettes. Un homme brisé, vidé de son courage et porté par le désespoir. Il voit sa vie lui échapper et s’enfonce dans une folie bouleversante.
Une réalité vécue par le réalisateur lui même. Dans le film, le personnage de Pierre (Guillaume Canet) est en réalité le père d’Édouard Bergeon. Descendant  d’une longue lignée de paysans, fils et petit-fils de paysans, tant du côté de sa mère que de son père.
Christian Bergeon (père du réalisateur) s’est installé comme agriculteur en 1979 avec l’envie et la passion du métier. Avec son épouse, ils ont beaucoup travaillé pour que leurs enfants ne manquent de rien.
Un premier long-métrage qui met en lumière la difficulté de ce métier. Au fil des années, des destins se brisent  sous le poids des dettes, au péril de leurs santés mentales et physiques. Ces hommes tentent le tout pour le tout pour sortir la tête de l’eau … mais hélas beaucoup d’entre eux ne s’en sortiront pas.
Des pratiques douteuses qui font naître des confits entre un père et son fils. Deux hommes qui ne se comprennent plus et se déchirent autour d’un métier qui va mal.
Édouard Bergeon nous offre un opus touchant, sans langue de bois ni filtre. Après Les Fils de la Terre, un quatre-vingt-dix minutes dans lequel il suivait Sébastien, un agriculteur dont la trajectoire lui rappelait celle de son père. Il donne à nouveau la parole à ses hommes et femmes qui restent dans l’ombre d’une société qui leur laisse pas le choix …
L’Interprétation incroyable de Guillaume Canet apporte un cachet inestimable au film, il est magistral dans le rôle de Pierre, son désespoir le ronge de l’intérieur et cède sa place à la folie. Il perd pied sous les yeux de sa famille.
La descente au enfer est insoutenable, indécente pour un métier qui ne demande qu’à vivre décemment. Le monde agricole est au bord de l’asphyxie et peine à reprendre son souffle, chaque année dix mille exploitations disparaissent en France.
La MSA ( la Sécurité Sociale Agricole ) estime qu’en France, un nouvel agriculteur se suicide tous les deux jours. Le réalisateur attire l’attention des spectateurs sur la place des femmes agricultrices très souvent mal aimées par les anciens qui voient d’un mauvais œil leurs places sur le terrain.
Veerle Baetens qui interprète Claire, la femme de Pierre est d’une justesse exceptionnelle, les épouses sont l’image même de la force féminine qui envers et contre tout tentent de garder un semblant de vie de famille et protègent leurs enfants contre l’indifférence dans la que la société laisse mourir l’espoir d’une Vie meilleur.
J’ai toujours été une très grande fan de Guillaume Canet. Il est un très grand acteur qui bouleverse et touche les spectateurs par sa façon à communiquer l’émotion. Il a cette force d’interprétation hors du commun qui touche et bouleverse à jamais. Il offre une vitrine aux milles visages basées sur l’histoire de son réalisateur, il est la continuité des mots, la tristesse, l’amour, la folie, jusqu’à atteindre une apogée magistrale comme dans Au Nom de la Terre.
Un excellent film que je vous recommande vivement, souligné par un casting très réussie, autour d’un voyage terrifiant qui vous plonge dans une réalité glaçante.

Synopsis 

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale.
Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début … Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu …
Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.

Informations Pratiques :

Titre : Au Nom de la Terre
Réalisateur : Édouard Bergeon
Casting : Guillaume Canet , Veerle Baetens , Anthony Bajon
Genre : Drame
Nationalité : Français
Durée : 1h43
Distributeur : Diaphana Distribution
Date de sortie : 25 septembre 2019
By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.
TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.