Film HAINGOSOA

HAINGOSOA de Édouard Joubeaud est un film qui nous amène à la rencontre de HAINGO, jeune mère célibataire du sud de la Madagascar qui ne parvient pas à payer la scolarité de sa fille.
Une compagnie de danse de la capitale lui propose un contrat à l’essai. HAINGO saisit cette chance, quitte sa famille et monte à Tananarive. Elle n’a que quelques jours pour apprendre une danse qui lui est totalement étrangère.
Pour mieux comprendre les motivations du réalisateur, nous allons revenir en arrière, là où tout a commencé. C’est en 1999 que Édouard Joubeaud se rend pour la première fois à Madagascar, début d’une longue relation avec cette île-continent, devenue, au fil du temps, un pays du cœur. Il apprend la langue, étudie l’histoire du pays, rencontre des artistes et mène des initiatives pour les Nations Unies.
S’enchaîne ensuite la rencontre qu’on peut considérer comme le berceau d’inspiration du film. C’est ainsi que en 2015, Édouard rencontre HAINGO, la fille cadette de Ramanindry (musicien et danseur tandroy de renommée internationale), à qui il offre le rôle principal de son premier long-métrage.
Un récit émouvant sur le quotidien d’une jeune mère célibataire qui se bat au quotidien pour subvenir au besoins de sa fille, sans pour autant renoncer à ses rêves, elle est forte et fragile selon le regard d’une société qui exige d’elle une totale soumission aux règles et traditions ancestrales.
Si la musique a une place très importante dans le film, elle est également la bouffée d’air frais qui la pousse à monter dans un car, elle fuit une vie qui l’asphyxie. Au petit matin alors qu’il ne fait pas encore jour, elle referme la porte derrière elle et part rejoindre un bout de rêve loin de la pression familiale.
La force de ce film témoignage d’exception, nous la devons à l’authenticité des personnages et la diversité des artistes malgache. Avec par exemple :
REMANINDRY 60 ans, père de HAINGO, musicien – danseur hors pair. Il commence sa carrière en tant que joueur de vièle lokanga pour les rituels de possession kokolampo, puis s’enchaîne en 1990 son passage de la sphère rituelle à la scène.
Sans oublier bien sûr la magnifique HAINGOSOA 25 ans, fille cadette de REMANINDRY et mère de trois enfants. Elle vit de petits boulots tels que la vente de poissons séchés, elle a appris la danse très tôt ainsi que le chant et la percussion. Elle tombe enceinte à 16 ans et quitte le collège pour se consacrer à sa fille.
DIMISON 20 ans danseur au sein de la compagnie Ny Voninnavoko est le rayon de soleil de ce documentaire très solaire, tout autant que DADAGABY auteur, compositeur, interprète, chorégraphe et danseur. Premier malgache déclaré «  Représentant du patrimoine culturel immatériel » par l’UNESCO.
Des artistes d’exceptions, porte parole d’un savoir faire hors du commun transmis avec amour et générosité d’une génération à l’autre.

Informations Pratiques :

Titre : HAINGOSOA
Réalisateur : Édouard Joubeaud
Casting : Haingosoa Vola , Marina Amagoa , Remanindry
Genre : Drame
Durée : 1h12 min
Nationalité : Français , Malgache
Distributeur : Laterit Productions
Date de sortie : 4 mars 2020
Par Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.
TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.