LOISIRS

ABOU LEILA de Amin Sidi-Boumédiéne

ABOU LEILA de Amin Sidi-Boumédiéne avec Lyes Salem et Sliman Benouari fait parti des films très attendus par les cinéphiles, un long-métrage fantastique qui baigne dans un décor brumeux entre l’imaginaire et la réalité.

Un avocat abattu devant son domicile, une voiture qui transporte deux hommes, dont un dans un état second. C’est le début d’une histoire que veut nous raconter Amin Sidi-Boumédiéne.

Un long voyage à travers l’Algérie en 1994, S et Lotfi, deux amis d’enfance, traversent le désert à la recherche D’ABOU LEILA, un dangereux terroriste. La quête semble absoudre dans l’immensité du Sahara. Mais S dont la santé mentale est vacillante, est convaincu d’y trouver ABOU LEILA. Lotfi, lui, n’a qu’une idée en tête : Eloigner S de la capitale. C’est en s’enfonçant dans le désert qu’ils vont se confronter à leur propre violence.

Le réalisateur se confie sur son choix de tourner un film sur la guerre civil algérienne :

La guerre civile algérienne des années 1990 a fait des milliers de victimes et a durablement traumatisé le peuple algérien. Les explications qu’on a tenté de trouver à un tel déchaînement sont nombreuses, chaque camp accusant l’autre d’être a l’origine du sang versé. Pour ceux qui comme moi ont vécu ces événements alors qu’ils entraient dans l’adolescence, ces années sont d’abord affaire de sentiments : ceux de la peur, l’angoisse et l’incompréhension face à un conflit dont on ne détient pas les clés, mais dont on nous sert à chaque repas les images atroces qu’ils produit, avec l’impression parfois inconsciente de n’avoir aucun pouvoir sur le cours des événements.

ABOU LEILA montre clairement le traumatisme subit par le peuple algérien. La photo en noir et blanc de ABOU LEILA, montre le visage de la violence et la haine. Une suite logique après 132 ans de colonisation française, une indépendance gagnée en 1962, après 8 ans de combats, FLN prend le pouvoir …

Véritable oeuvre cinématographique, comme indiqué plus haut le réalisateur ouvre son film par une scène d’exécution, si à ce moment on s’interroge sur les raisons de l’acte terroriste, elle est la base du film et montre au spectateur que c’est une histoire de point de vue, qu’on ne sera pas dans une narration classique et une identification au personnage traditionnel.

Les scènes tournées dans le désert algérien, sont d’une beauté majestueuse, l’espace temps n’existent plus, deux hommes aux allures de cow-boys se fondent dans ce décor grandiose. Ils fuient une vérité, tout en cherchant une autre qui n’existe pas.

S nage entre sa réalité et son imaginaire, une frontière qu’il franchit à plusieurs reprises, cela le poursuit jusqu’à la fin. L’explication de la scène d’ouverture se trouve à la fin du film, le génie absolu de Amin Sidi-Boumédiéne résume dans un long-métrage élégant, puissant et tellement beau.

Sur le fait qu’un des personnages principaux du film n’a pas de nom, il se désigne par la lettre S. L’explication est très simple, en réalité, ce personnage n’existe plus, ABOU LEILA le personnage est déjà mort, ce qui en fait un personnage difficile à incarner.

Informations Pratiques :

Tire : ABOU Leila
Réalisateur : Amin Sidi-Boumédiéne
Casting : Sliman Benouari , Lyes Salem , Azouz Abdelkader
Genre : Drame , Policier , Thriller
Durée : 2h15
Nationalité : Algérien , Français
Distributeur : UFO Distribution
Récompenses :5 nominations
Date de sortie au cinéma : 15 juillet 2020

 

By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle, cinéma, 
globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad

INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :