Michel-Ange (Il Peccato) de Andreï Konchalovsky

Florence, début du XVIéme. Même s’il est considéré comme un génie par ses contemporains, Michelengelo Buonarroti est réduit à la pauvreté après l’éprouvante chantier du plafond de la chapelle Sixtine. Lorsque son commanditaire et chef de la famille Della Rovere le pape Jules II meurt, Michel-Ange devient obsédé par l’idée de trouver le meilleur marbre pour terminer son tombeau.

La loyauté de l’artiste est mise à rude épreuve lorsque le pape Léon X, de la famille rivale des Médicis, accède à la papauté et lui ordonne de réaliser la façade de la basilique San Lorenzo. Forcé de mentir pour conserver les faveurs des deux familles, Michel-Ange est progressivement tourmenté par la suspicion et des hallucinations qui le mènent à questionner sa morale et son art.
Le réalisateur Andreï Konchalovsky, nous propose une vision populaire, qui pousse le spectateur à de multiples interprétations des personnages comme d’un événements, éclairant ici la Renaissance avec ses superstitions, ses exaltations, son mysticisme et sa foi. Il montre non seulement l’essence de Michel-Ange, mais également les couleurs, les odeurs et les saveurs de son époque, sanglante et cruelle mais belle et inspirée.
La poésie du film provient de l’entrelacement de la barbarie, omniprésente à l’époque, et de la capacité de l’œil humaine à capturer l’éternelle beauté du monde et de l’humanité, qui devrait être transmis aux générations à venir.
Le personnage de Michel-Ange est magnifiquement interprété par le talentueux ALBERTO TESTONE, il est d’une justesse remarquable, il s’impose à l’écran grâce à sa présence constante et son aisance naturelle, ses déplacements dans l’espace-temps plonge le spectateur au cœur de sa folie et son génie immortel.
Un développement cohérent et très convaincant de l’artiste, porté par l’immense talent d’un grand réalisateur, qui a su mettre en avant l’essence même de ses inspirations et sa folie des grandeurs, au-delà de sa pauvreté, Michel-Ange était riche de créativités…
La ressemblance frappante de Alberto Testons à jouer en sa faveur dans le choix du personnage par le réalisateur, sans oublier le travail colossal des maquilleurs, habillleurs et les décorateurs…, grâce à qui la nouvelle génération a la chance de découvrir ou redécouvrir un des plus grands prodiges au monde.

Informations Pratiques :

Titre : Michel-Ange (II Peccato)
Réalisateur : Andreï Konchalovsky
Casting : Alberto TESTONE, Jakob Diehl, Francesco Gaudiello
Genre : Biopic, Historique, Drame
Durée : 2h16
Nationalité : Russe, Italien
Distributeur : UFO Distribution
Date de sortie au cinéma : 21 octobre 2020
By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle, cinéma, 
globe-trotteuse parisienne et photographe.

TWITTER : @MitraEtemad

INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.