La Fracture

RAF et Julie, un couple au bord de la rupture, se retrouvent dans un service d’urgence proche de l’asphyxie le soir d’une manifestation parisienne des Gilets Jaunes.

Leur rencontre avec Yann, un manifestant blessé et en colère, va faire voler en éclats les certitudes et les rejugés de chacun. À l’extérieur, la tension monte. L’hopital, sous pression, doit fermer ses portes. Le personnel est débordé. La Nuit va être longue…

La réalisatrice Catherine Corsini se confie sur ses motivations :
Je voulais faire un film, résolument contemporain, qui prenne en compte ce qui se passe dans la société d’aujourdhui, notamment ses fractures sociales, sans trop savoir par quel bout les prendre. Par quel récit, pouvais-Je rendre compte de ce qui se passait et comment ? Est-ce que je saurais faire du cinéma politique sans faire un film militant ?

Je cherchais une situation au moment où le mouvement des Gilets Jaunes a commencé. J’ai modifié mes habitudes, très peu répété avec les acteurs, en faisant de très longs plans séquences à l’épaule. C’est comme si les acteurs et moi étions dans un même mouvement, une même pensée.

la Fracture comme son titre l’indique si bien, montre l’énorme plaie saignante d’un hôpital, d’une société, d’un pays au bords de l’explosion ? Certains diront que le point de non retour a été atteint, que les barrières de la confiance sont tomber sous les coups des bombes lacrymogènes envoyer aux visages de ceux qui refusait la précarité permanente, leurs courages et leurs revendications les ont menés sur les brancards des hôpitaux saturés, avec des personnels au bord du chaos.

Catherine Corsini pousse les portes de l’enfer, la où de jour comme de nuit les corps mutilées se font face, pour avoir osé rêver d’une vie meilleure, un estomac et une pièce chauffée en hiver…, ces victimes vont s’unir afin de donner de la puissance à un combat populaire.

Un constat réaliste et parfois drôle, porté par des comédiens charismatique et emballé par une mise en scène soignée, maîtrisée et remarquablement interprétée. Un long-métrage qui nous amène à une certaine réflexion sur l’impuissance d’un gouvernement démissionnaire.
Chacun et chacune des protagonistes nous offre une qualité d’interpretation aussi spontanée que remarquablement juste.


Marina Foïs, Pio Marmai, Aissatou Diallo Sagna, Caroline Estremo, Valéria-Bruni Tedeschi
et tous les autres viennent de rendre le plus beaux des hommages à tous ceux qui au péril de leurs propres vies… ont sauvés la notre.

Merci madame Catherine Corsini

Informations Pratiques :
Titre : La Fracture De : Catherine Corsini

Avec : Marina Foïs, Pio Marmai, Valeria-Bruni Tedeschi

Genre : Comédie Dramatique

Durée : 1h38 Distributeur : Le Pacte Date de sortie au cinéma : 27 octobre 2021

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.