Marcher Sur L’Eau

Au nord du Niger, le village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, se bat pour avoir accès à l’eau. Chaque jour, Houlaye quatorze ans, comme d’autres jeunes, marche des kilomètres pour aller puiser l’eau, essentielle à la vie du village. Cette tâche quotidienne les empêche, entre autres, d’être assidus à l’ecole.

L’absence d’eau pousse également les adultes à quitter leur famille chaque année pour aller chercher au-delà des frontières les ressources nécessaires à leur survie. Pourtant, cette région recouvre dans son sous-sol un lac aquifère de plusieurs milliers de kilomètres carrés. Or, il suffirait d’un forage pour apporter l’eau tant convoitée au centre du village et offrir à tous une vie meilleure.

Marcher Sur L’Eau est un film documentaire extrêmement bouleversant par sa beauté à mettre des images sur les difficultés et la désarroi d’un village à trouver de l’eau. Un élément indispensable à leurs survie, qui chaque jours les obligent a parcourir sous le soleil des kilomètres à la recherche d’un puit d’eau, des jerricans remplis à porter à bout de bras, enfants et adultes tentent de survivre à une vie concentrée sur la recherche quotidienne de cette denrée rare.
Le personnage d’Houlaye attire particulièrement l’attention, du haut de ses 14 ans, cette petite fille devenue adulte trop vite, se retrouve seule avec son père durant des mois à gérer ses frères.


Sa mère partie chercher du travaille au Nigeria et au Togo, ne donne plus de ses nouvelles, son père à son tour doit partir nourrir le bétail. Malgré les responsabilités énormes sur ses épaules et la peur de ne jamais revoir sa mère, Houlaye ne baisse pas les bras et devient une deuxième maman pour ses petits frères.
Mise à part la beauté magistrale des paysages, c’est surtout l’esprit de solidarité été l’entraide des villageois qui rendent ce film encore plus beaux et plus précieux.

Pour votre information le 28 Juillet 2010, une résolution de l’ONU a fait de l’eau potable un droit humain inaliénable « Le droit à l’eau garantit à chaque être humain de disposer pour son usage personnel et domestique d’une eau potable et saine, en quantité suffisant, de qualité acceptable et accessible ». De 2000 à 2015, 1,6 milliard de personne ont vu leur accès à l’eau facilité et 1.2 milliard ont été raccordées à l’eau potable. Mais la tâche reste immense et les enjeux cruciaux : 11% de population mondiale n’ont toujours pas accès à l’eau potable. 

La réalisatrice Aïssa Maïna est une comédienne française révélée au public, avec son rôle dans Les Poupées Russes de Cédric Klapisch et nommée au César comme meilleure espoirs féminin pour son rôle dans Bamako d’Abderrahmane Sissako, réalise ici son premier long-métrage documentaire pour le cinéma.
Le moins qu’on puissent dire de ce magnifique et grandiose documentaire, c’est qu’elle a su porter et montrer au yeux du monde, la dignité avec la quelle s’est villageoises vivent-ils.

Un documentaire profondément humain, à la beauté gracieuse. 

Informations Pratiques :
Titre : Marcher Sur L’Eau De : Aïssa Maïga

Genre : Documentaire

Durée : 1h29Distributeur : Les Films Losange Date de sortie au cinéma : 10 novembre 2021

Par Mitra Etemad

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.