VANISHING de Denis Dercourt

Tandis qu’elle présente une méthode révolutionnaire de prise d’empreintes digitale à Séoul, Une professeur en médecine légale est associée par la police coréenne à une affaire en cours. Elle plonge dans une enquête ardue et entêtante, au risque de réveiller des démons qu’elle croyait oubliés…

Alors que Vanishing le nouveau long-métrage de Denis Dercourt, se trouve balancer directement sur la chaîne cryptée à partir du 5 avril, nous allons prendre le temps de revenir sur cette brillante adaptation du roman de Peter May « Les Disparues de Shanghai »

Le producteur Alexis D’antécédents. Il en a acquis les droits d’adaptation il y a onze ans. Le roman de Peter May se déroulait en Chine, mais Alexis a vite compris qu’un tournage là-bas serait impossible, pour des questions de censure. Il a donc décidé de déplacer l’histoire en Corée du Sud. Des auteurs ont écrit un premier traitement, mais ils n’ont pas suivi le projet. Alexis, qui avait déjà coproduit le film La Chair De Ma Chair, a demandé l’avis de Denis Dercourt sur le script, c’est à ce moment-là qu’a commencé leur collaboration.

Vanishing sortira également sur les écrans coréens, il fallait donc un maximal d’application dans l’écriture, y compris dans les détails. Denis Dercourt a dû changer l’intrigue principal. Dans le roman, le trafic d’organes était entouré d’une corruption généralisée, organisée au niveau de la municipalité d’une grande ville chinoise.

Une première dans l’histoire pour un réalisateur étranger venant tourner un film art et essais avec une équipe et des acteurs coréens. Pour surpasser les difficultés de la lagune, le réalisateur à fait le choix de laisser libre ses acteurs. 

Olga Kurylenko dans le rôle de Alice Launey est épatante, elle avait une grand-mère médecin, depuis sa petite enfance elle a toujours rêvé de découper un corps. Un chirurgien coréen lui a appris les gestes du métier. Durant le confinement elle s’entraînait par zoom, dans sa chambre d’hotel.

Son application et sa présence à l’écran apporte énormément de profondeur à son personnage. Si au départ son passé semble être trouble, elle se dévoile crescendo, tout en conservant sa part de mystère. Elle étudie et décortique les corps glacés des morgues, en leurs redonnent vies à travers de ses connaissances en médecine légale.

A mi chemin entre thriller et drame, Vanishing bénéficie d’une mise en scène brillante sous plusieurs aspects, grâce notamment à une vraie volonté de retranscrire la froideur morbide de l’histoire et la grande richesse des personnages.

Informations Pratiques :

Titre : Vanishing 

De : Denis Dercourt 

Avec : Olga Kurylenko, Yoo Yeon-Seok 

Genre : Romance 

Durée : 1h27

Distributeur : Canal +

Le 5 avril exclusivement sur Canal +

Mitra ETEMAD

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.