Au Cinéma, Comme des Rois

Comme des Rois, contrairement à son titre, ne traite pas le sujet de l’existence des Rois ou de la vie princière mais, plutôt des difficultés des fins de mois difficiles et des factures impayées qui s’accumulent.

Un problème de société qui touche de plus en plus de travailleurs qui, du jour au lendemain, se trouvent au chômage, des loyers impayés, l’expulsions et la rue …

Une vie de débrouilles et de petites magouilles pour certains, la déprime et la lassitude pour d’autres. Comme des Rois est un film témoignage qui traite ce sujet avec beaucoup de légèreté, bien loin des préjugés qui caricaturent d’office.

Kad Merad (Josèphe) est excellent dans son rôle de père de famille escroc qui n’hésite pas à entraîner son fils Kacey Mottet Klein (Micka). A deux, ils forment un duo attachant et détestable.

Synopsis

Josèphe ne parvient pas à joindre les deux bouts. Sa petite entreprise d’escroc au porte-à-porte, dans laquelle il a embarqué son fils Micka, est sous pression depuis que le propriétaire de l’appartement où vit toute sa famille a choisi la manière forte pour récupérer les loyers en retard. Josèphe a plus que jamais besoin de son fils mais, Micka rêve en secret d’une autre vie. Loin des arnaques, loin de son père …

Le souffle d’air qui ouvre la porte à Micka est son ambition de devenir acteur et rêve d’une vie meilleure. Il croit fort en lui et construit comme il peut son projet. Sa force mentale, il la trouve ou plutôt il la puise au fond de lui. La dure réalité de la situation de son père n’a pas eu raison de lui. Au contraire, les rêves plus forts que la détresse, il prend ses distances avec lui et se donne à fond pour faire connaître son talent.

Ce film est un bel hommage à tout ceux que la vie a laissé au bord de la route, même si je suis convaincue qu’une petite minorité tombe dans la délinquance pendant que d’autres se tuent au boulot pour un salaire de misère mais, avec la fierté de l’avoir gagné honnêtement.

Le rapport père et fils est très touchant si on le regarde avec beaucoup de second degré. Par moment, le besoin vital d’avoir de l’argent dépasse l’amour parental… On est touché malgré tout par la tristesse de ce père de famille désespéré et dépassé par l’endettement et le harcèlement des créanciers sans scrupules.

Information

Réalisateur Xabi Molia
Genre Comédie Dramatique
Nationalité Français
Casting Kad Merad Kacey Mottet Klein Sylvie Testud
Date de sortie 2 mai 2018
Durée 1h24


By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.
TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s