FILM : Dirty God

Dirty God c’est un film extrêmement dur à regarder, une vérité cruelle à encaisser et des cicatrices à aimer malgré leurs aspects aussi insupportables que la raison de leurs présences sur le visage de Jade.

Minute après minute, Dirty God nous plonge dans ce que la vie a offerte de pire à Jade. Du jour au lendemain, elle se verra défigurée à vie, brûlée à l’acide par son ex petit ami. A sa sortie de l’hôpital, elle n’aura pas d’autres choix que de porter un masque transparent …

La cruauté de l’acte et son extrême violence nous glace le sang, mais le regard de la société sur le visage abîmé de Jade est tout simplement ignoble. Chaque regard sur son physique lui rappelle à quel point notre apparence est importante pour être acceptée et admise dans le cercle des gens parfaits.

Elle se referme sur elle-même, n’arrive plus à reprendre le fil de sa vie d’avant, les conflits avec sa mère s’enchaînent et elle a beaucoup de mal à s’occuper de sa petite fille.

Jade n’a plus d’autres choix que d’accepter sa nouvelle vie, mais sera-t-elle assez forte pour se reconstruire ? La société lui donnera sa chance ? A force d’être rejetée et ne supportant plus ses cicatrices et surtout dans l’espoir de retrouver son visage d’avant, elle part à la rencontre d’un pseudo chirurgien plastique, qui en réalité n’existait pas. Elle va une nouvelle fois se retrouver face à la dure réalité de la vie où l’humanité a laissé sa place aux mensonges et au profit.

Vicky Knight est absolument époustouflante dans le rôle de Jade, brûlée à plus de 30% sur tout le corps. Dès son enfance, elle a dû subir le regard des gens, d’après Sacha Polak, la réalisatrice elle souhaité tourner avec une comédienne ayant des cicatrices et cela se ressent clairement dans son interprétation.

Un joli pied de nez à la vie qui d’un côté détruit une vie et condamne Jade à se cacher derrière son masque et de l’autre Sacha Polak. En fait une héroïne sur le grand écran. Le caméra frôle les cicatrices, les montrent sans filtre et invite le public à aller au-delà des apparences, les gommer pour mieux découvrir la femme anéantie qui se cache derrière.

Synopsis

Le visage à moitié brûlé et une petite fille de deux ans. C’est tout ce qu’il reste de la relation de Jade à son ex, qui l’a défigurée à l’acide. A la violence de cette histoire, succède désormais celle du regard des autres. Pour ne pas couler, Jade n’a d’autre choix que de s’accepter, réapprendre à sourire et à aimer.

Étant donné la recrudescence des attaques à l’acide dans le monde, plus particulièrement à Londres en 2017, Dirty God ouvre une fenêtre vers la lumière pour tous les victimes. Le chemin de la reconstruction physique et mentale est très longue, alors aidons-les avec un regard bienveillant remplis d’amour. Allez voir ce film magnifique qui donne une leçon de vie majestueuse.

Informations Pratiques :

Titre : Dirty God
Réalisatrice : Sacha Polak
Casting : Vicky Night , Eliza Brady- Girard , Dana Marineci
Genre : Drame
Distributeur : The Joker / Les Bookmakers
Nationalité : Royaume – Unis , Pays-Bas , Irlande , Belgique
Durée : 1h44
Date de sortie : 19 juin 2019


By Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.
TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.