Film MONOS

MONOS de Alexandro Landes nous plonge dans un décor de rêve au sommet des montagnes colombiennes, un monde parallèle où les cris de douleurs côtoient un silence glacial. Des âmes diaboliques tuent sans sommation l’éclat et la jeunesse des vies bousillées à jamais.

Un film aux allures de documentaires amène crescendo le spectateur en immersion au milieu d’un camp ou des adolescents, tous armés, sont chargés de veiller à ce que Doctora, une otage américaine, reste en vie. Ils sont à peine sortis de l’enfance …, les adultes leurs volent leurs innocences en les transformant en machine à tuer.

Un mélange d’horreur et la science fiction qui a causé des complications au réalisateur au niveau du financement de son film. Monos est un long-métrage qui ne s’inscrivait pas dans la classification classique de films européens d’auteurs.


Si au début on découvre un semblant de vie normale en harmonie avec la nature, c’est à la mort de la vache reçue comme un présent que tout se déclenche. Une hiérarchie qui s’écroule entraînant avec elle une montée de violence inouïe.

Des enfants soldats aux services des adultes, entraînés malgré eux dans une guerre civile sans fin secouant la Colombie durant 60 ans. En plein milieu de la forêt amazonienne, se forme une micro société en totale rupture avec le passé. Leurs noms de guerre gomment leurs identités. Pas d’attachement ni souvenirs pour être plus facilement manipulable, ce qui les rend extrêmement dangereux.

Pourtant l’une d’entre eux a eu la force de s’enfuir. Après des heures de marche, dans la jungle, elle finit par trouver refuge chez un villageois. Massacrer dès le lendemain à son tour par les guérilleros, à la recherche de leurs camarades déserteurs.


L’otage américaine magnifiquement interprétée par Julianne Nicholson, tente de rester lucide face à une folie sans limites, mais son instant de survie ne lui laisse pas le choix, soit elle tente le tout pour le tout et trouve au fond d’elle le courage de s’enfuir, soit c’est la mort …

Je ne veux en aucun cas spolier le film, car il est extrêmement puissant et mérité réellement d’être vu au cinéma, malgré l’extrême noirceur qui s’en dégage. Il flotte comme un doux parfum d’espoir au-dessus d’un ciel où le soleil ne brille plus.

A voir uniquement en VO.

Informations Pratiques :

Titre : Monos

Réalisateur : Alejandro Landes

Casting : Julianne Nicholson , Moises Arias , Sofia Buenaventura

Genre : Drame

Durée : 1h43

Nationalité : Colombien , Argentin , Néerlandais,Allemand, Suédois, Uruguayen

Distributeur : Le Pacte

Date de sortie : 4 mars 2020

Par Mitra Etemad – Bloggeuse lifestyle globe-trotteuse parisienne et photographe.
TWITTER : @MitraEtemad 
INSTAGRAM : @paris_by_mitra

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.