Le Genou D’Ahed

Y., cinéaste israélien, arrive dans un village reculé au bout du dessert pour la projection de l’un de ses films.

Il y rencontre Yahalom, une fonctionnaire du ministre de la culture, et se jette désespérément dans deux combats perdus : l’un contre la mort de la liberté dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère.


Nadav Lapid se confie sur se sentir motivations :
A l’origine du film Le Genou D’Ahed a été écrit dans un sentiement d’urgence, un sentiment qui m’a intimé d’ecrire, vite jusqu’au bout. Un sentiment qui me maîtrisait plus que je ne le maîtrisais. Le film est né d’un événement qui s’est passé en juin 2018.


Mon téléphone a sonné et une femme qui s’est présentée comme la directrice adjointe des bibliothèques d’israël au ministère de la Culture m’a invité à présenter mon film « L’INSTITUTRICE » à la bibliothèque de Sapir, un village minuscule et reculé de la région de la Arava, tout au bout d’Israël. Un désert vaste, peu d’habitants, plein de sable, un endroit où je n’etais jamais allé auparavant. Juste avant que la conversation ne se termine, elle a mentionné un document que je devais obligatoirement remplir et signé pour que ma présentation du film’ soi validée.

Dans ce document j’allais devoir, en plus de signaler quelques informations techniques, choisir à partir d’une liste de sujets donné celui de ma présentation, et promettre de discuter avec le public du sujet choisi, et d’aucune autre.

Le Genou D’Ahed est un long-métrage extrêmement intense, mené par Avshalom Pollak ( Y.) monstrueux, grandiose, furieusement juste dans ses interprétations. A chacun de ses apparitions à l’écran, j’ai ressentie une alchimie d’une puissance indestructible. Un ovni capable de capter ou plutôt nous hypnotiser durant presque 2h de visionnage. Chorégraphe du métier, il vient d’une grande famille d’acteur et il a lui-même connu beaucoup de succès avec une série quand il était jeune comédien dans un rôle devenu quasi mythologique en israël. Puis il a choisir d’arreter et depuis 20 ans il se focalise sur sa troupe de danse.

En ce qui concerne le réalisateur Nadav Lapid il met le doigt sur un droit fondamental qui n’est autre que la liberté d’expression en Israël. Il nous prpose un long-métrage aussi audacieux que courageux. Le rythme très explosif est à la hauteur du message véhiculé.


Informations Pratiques :


Titre : Le Genou D’Ahed

De : Nadav Lapid Avec : Avshalom Pollak, Nur Fibak, Yoram Honing

Genre : Drame

Durée : 1h49

Distributeur : Pyramide Distribution

Date de sortie en France: 15 septembre 2021

Auteur : trendyslemag

Blogueuse Mode et Beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.